Ah le rose pour les petites filles, le bleu pour les petits garçons… Grrrrrr pour de plus en plus de parents !

Le pire (ou le plus drôle) c’est quand la maman n’est pas du tout dans ce trip là, et qu’elle voit cependant, malgré tous ses efforts, sa fille se transformer en princesse, attirée par tout ce qui peut être rose et/ou à paillette. Désolant pour certaines ! « C’est dingue, je ne comprends pas, j’ai beau lui dire que c’est moche, elle adore ! ». Courage, ce n’est qu’un mauvais moment à passer, car dans quelques années, votre fille chérie trouvera que le rose, cela fait trop sage et là, c’est une autre histoire vestimentaire qui commencera : punk, rock, babos

En attendant, et vous le savez sûrement, le rose pour les petites filles et le bleu pour les little boys est un truc assez récent. A l’époque de nos vieilles grands-mères, c’était même tout le contraire : le bleu, couleur divine de la Vierge Marie, était associé aux filles !

Et puis, à cause d’une marquise tombée amoureuse de cette couleur, d’une légende où les petites filles seraient nées dans des roses ou d’un marketing qui adore segmenter les marchés, le rose et le bleu sont devenus des « désignations de sexe » ! On a beau être de plus en plus nombreux à lutter contre ce phénomène, cela va mettre du temps à changer.

Maintenant revenons à nos moutons. On est parent, on a peint la chambre avec des couleurs plutôt neutres (taupe, caramel, vert…), enfin autre que bleu ou rose en tout les cas. Et maintenant pour poursuivre notre démarche, on souhaiterait offrir des jouets plutôt mixtes à nos enfants. Autant vous le dire tout de suite : les stéréotypes ont la vie dure…

Heureusement quelques enseignes, quelques fabricants commencent à entendre la demande des parents : « Mon garçon veut jouer à la dînette, existe-t-il des cuisines mixtes par exemple ? ». La réponse aujourd’hui est oui ! Le chariot de ménage aussi est sorti en jouet mixte orange/violet, chez l’enseigne U (Mon dieu, les enfants qui aiment jouer à faire le ménage …quel dommage que cela disparaisse en grandissant).

En fait, tous les jouets mixtes de la gamme « Tim et Lou » en plastique sont oranges/violets. Sauf Chez Ikéa ou Janod, qui font de jolies cuisines unisexes (beige ou rouge/verte) en bois, donc assez cher (90à 99 euros).

A ce propos, quand j’ai imaginé mes Livres à Jouer, je me suis jurée de les rendre le plus mixte possible. Exemple ? La Maison, 3 décors : une cuisine avec un papa en train de cuisiner, une chambre mixte (les garçons voient le château fort, les petites filles les guirlandes), un jardin avec une maman dans une chaise en train de lire (une façon subtile d’influencer les futures générations, non ?19,90 euros).

Au final, rose pour les filles, bleu pour les garçons ?

Comme il est impossible de mettre tout le monde d’accord, ce qui serait presque triste en fait, le plus simple c’est de faire comme on veut ! Et comme l’enfant veut ! Et aujourd’hui, grâce à des parents qui ont su résister et se faire entendre (parents=consommateurs), on a le choix ! Et ça c’est plutôt sympa.

personnages maison copie

Illustrations ValB. Personnages à découper, offerts dans le Livre à Jouer « La Maison »©.

Il y a un paquet de légendes et d’explications à ce sujet sur la toile ; je vous joins quelques liens:

http://www.franceinfo.fr/societe/les-pourquoi/pourquoi-associe-t-on-le-rose-aux-filles-et-le-bleu-aux-garcons-1249847-2013-12-15)

http://www.femininmasculin.org/du-bleu-pour-les-filles-et-du-rose-pour-les-garcons-et-a

lors/