New York ou comment le Livre à Jouer a sauvé 21 H de voyage !

Quel plaisir de recevoir un si gentil témoignage dans ma boite mail ce matin… Une amie, Céline Weber revient d’un voyage à New York en famille  (cadeau surprise de son mari pour ses 40 ans pour tout vous dire… 😀 ).

Alors du coup, j’ai décidé de vous le livrer tel quel.

« Bonjour Delphine,

Je sais que tu es très occupée en ce moment en cette période de novembre, mais je tenais à te livrer mon modeste témoignage quant aux Livres à Jouer !

Lorsque j’ai commandé les Livres à Jouer de mes enfants, cela tombait pile dans le calendrier : je venais d’apprendre que notre famille partait pour un voyage surprise de l’autre côté de l’Atlantique. J’ai sauté de joie, remercié Dieu, les producteurs (et surtout mon mari, en fait) et bouclé les valises en un claquement de doigts. C’était la première fois que nous partions tous les quatre, il fallait donc gérer 21h de voyage avec deux enfants peu habitués à ce genre de balade. Rajoutez que les compagnies aériennes sont tatillonnes sur les excédents de bagage (« non madame, le château-fort Playmobil© ne rentre pas dans les compartiments à bagage ») et vous verrez vite où je veux en venir : mes enfants sont partis avec de minuscules sacs à dos contenant uniquement leur doudou, leur Livre à Jouer et 3 figurines chacun, pas plus (je sais, c’est rude et spartiate).

Dans le TGV, la grande classe : les Livres à Jouer dépliés tiennent parfaitement sur les tablettes des sièges en vis-à-vis, ce qui a permis une première partie de voyage tranquille, alors que sur la tablette le scénario oscillait entre conquête de l’espace  et Féerie des princesses .

Sur place, les Livres à Jouer ont été d’une aide précieuse dans la gestion du décalage horaire : une fois de l’autre côté de l’Atlantique, alors que les parents, épuisés, tentent de grappiller quelques heures d’un sommeil diurne aussi médiocre que nécessaire, les enfants, lâchés en liberté (conditionnelle) dans un pays et une maison qui ne connaissent pas, ont vite fait de sortir leurs livres à Jouer, leurs 6 figurines, investir le tapis du salon et renouer avec de fantastiques aventures teintées de leur toute fraîche expérience du voyage. On limite les risques de bêtises en pays étranger, c’est certain.

Une vraie réussite ton idée, de quoi encourager les parents un peu rétifs à partir quand même en voyage avec leurs bambins : autonomes dans leurs jeux, ils passeront moins de temps à demander « cékankonarrive ? » ou encore « tu joues à Devine-qui-je-suis ?»

Bref, comme tu l’auras compris, je suis conquise et prête à repartir avec eux avec le plus grand plaisir. Bonne continuation, et que ça cartonne pour toi,  bises, Céline W ».

Je vous assure, recevoir des nouvelles de mes petits Livres à Jouer voyageurs me fait le plus grand bien 😉 . Donc, si vous aussi, vous souhaitez témoigner, je vous laisse mon mail lelivreajouer@gmail.com.

A très vite !